Manifeste du Rassemblement pour Auvergne-Rhône-Alpes

Notre nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes doit représenter un nouvel espoir pour ses habitants.

Nous voulons que cet espoir soit fondé sur un nouveau dynamisme des entreprises et de l’emploi, et sur une qualité de service public qui réponde aux besoins du territoire.

Nous voulons que l’action publique retrouve la confiance du terrain en puisant son énergie dans les valeurs humanistes, de respect de l’autre et de respect des engagements.

Nous voulons un changement des pratiques politiques qui prennent en compte « les nouvelles frontières » de la société : celle du numérique, celle de l’ouverture internationale, celle de la transition énergétique, celle du « décider ensemble pour réussir ensemble ».

En signant ce manifeste, nous nous engageons à construire un large rassemblement sur des valeurs communes pour faire réussir nos terroirs et nos territoires.
LE MANIFESTE du RASSEMBLEMENT

Les 6 et 13 décembre prochains nous devrons désigner l’équipe qui devra diriger, servir et redynamiser la deuxième Région de France, Auvergne – Rhône-Alpes.

Nous devons réussir l’alternance face à une gauche asphyxiée par des jeux d’alliances politiciennes qui nous paralysent. Pour cela, nous avons besoin d’un projet qui ressemble aux femmes et aux hommes qui font la réalité quotidienne de notre Région et qui les rassemble par-delà leurs différences personnelles autour de valeurs humanistes et d’objectifs communs.

Par ce manifeste, nous voulons affirmer les valeurs que nous souhaitons porter et les projets que nous proposerons aux Auvergnats et aux Rhônalpins, pour dépasser les étiquettes politiques et entraîner toutes celles et ceux qui attachés à ce territoire croient en son avenir.

Nous voulons défendre des valeurs :

– Le respect des électeurs : nous voulons un président qui s’engage à siéger pendant six ans. Nous devons reconquérir la confiance des électeurs en assumant nos responsabilités sans penser toujours à l’élection suivante.

– L’engagement européen : nos entreprises, nos agriculteurs, nos étudiants ont besoin d’une région ouverte au monde. Si la mondialisation est un défi, elle est surtout une chance pour les talents, la jeunesse et la créativité régionale.

– La règle d’intégrité : aucun candidat ne devra avoir été condamné pour des actes commis dans l’exercice de ses mandats, et tout élu condamné dans les mêmes conditions devra démissionner.

– La vertu budgétaire : aucune proposition ne devra être formulée sans être chiffrée et, si elle entraîne une dépense supplémentaire, nous indiquerons l’économie qui sera réalisée sur une autre ligne budgétaire de la collectivité.

– Le refus des extrêmes : la collusion avec les partis extrêmes, de gauche ou de droite est proscrite et toute alliance avec eux exclue. C’est par notre capacité à convaincre sur un projet réaliste et équilibré que nous nous adresserons aux électeurs du Front National.
Nous voulons UN PROJET RÉGIONAL pour cette élection RÉGIONALE :

– La Région doit devenir le moteur de l’emploi : fonds de développement des PME, un emploi sans charge pour toute TPE qui crée un CDI pour un jeune issu de l’apprentissage ou un senior issu de la formation professionnelle, relance d’une plateforme d’aide à l’exportation comme l’était ERAI

– La Région doit créer un statut de l’apprenti qui attire les jeunes talents vers les métiers et l’alternance, du CAP au Bac +3 : attribution prioritaire de logement étudiant ou social, permis de conduire à moindre coût, possibilité d’étudier un semestre dans un pays européen

– La Région doit réorienter sa politique des transports : moins de TER vides et plus d’autocars moins coûteux, pour financer la modernisation et la ponctualité des lignes

– La Région 4.0 doit devenir une réalité dans ce mandat : un plan numérique majeur doit être financé pour desservir les pôles de compétitivité, les fablabs, les nouveaux besoins des entreprises mais aussi les zones éloignées et les salariés optant pour le télé-travail

– La Région doit redevenir une collectivité de proximité : partenariat avec les départements et les intercommunalités, pour partager selon les territoires la responsabilité du tourisme, de la coopération transfrontalière, du développement économique ou de l’agriculture.

– La région doit instaurer une approche horizontale de la politique de l’environnement par son intégration dans toutes les décisions régionales

– La Région doit être le promoteur des produits agricoles : l’agriculteur est un entrepreneur à part entière et c’est à la Région d’assurer le marketing de nos AOC et de notre qualité alimentaire, en circuit court et à l’export

– La Région doit être la protectrice de nos espaces naturels et environnementaux en aidant les collectivités à préserver leurs ressources en eau, en gelant le mitage du territoire et en développant les énergies renouvelables, dont nos territoires portent la recherche et les industries applicatives

– La Région doit être celle de la réussite scolaire avec des lycées rénovés mais surtout équipés des nouvelles technologies et ouverts à l’écosystème économique local

– La Région doit être celle de la culture pour tous pour en finir avec le saupoudrage clientéliste et s’ouvrir à de nouveaux publics: notre engagement pour cela sera le maintien des budgets culturels tout au long du mandat
C’est autour de ces valeurs, ces principes, ces projets, que nous voulons bâtir le plus large rassemblement de toutes celles et ceux, issus de la société civile, de la gauche réformiste aujourd’hui déçue, du centre et de la droite modérée, qui veulent un changement concret, équilibré et responsable pour réussir ensemble.

ENSEMBLE, NOUS NE VOULONS PAS SEULEMENT GAGNER LA RÉGION,
NOUS VOULONS FAIRE GAGNER LA RÉGION !
Patrick MIGNOLA

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

You may also like...