Patrick Mignola et Laurent Wauquiez ouvrent le dialogue autour de sujets concrets

Lors d’une réunion de travail ce vendredi 10 juillet, Laurent Wauquiez, chef de file « Les Républicains » et Patrick Mignola, chef de file du MODEM ont travaillé ensemble sur un processus de rassemblement pour créer les conditions de l’alternance dont notre grande région a besoin.

Ils sont partis du constat que les régions Rhône-Alpes et Auvergne avaient des atouts fabuleux. Mais aujourd’hui ces deux régions sont abîmées par dix ans de gestion de la gauche qui se sont caractérisés par des gaspillages et par une absence de projets concrets pour les habitants. Ils sont convaincus qu’une alternance est indispensable pour donner un nouveau souffle à cette région et mettre en échec les extrêmes.

Pour cela, ils ont souhaité travailler sur des propositions concrètes susceptibles d’être portées en commun.

Dans une période où les Français sont exaspérés par toutes les divisions politiciennes, ils attendent de leurs élus une capacité à échanger et à travailler ensemble.

Parmi les thèmes qui ont été identifiés se détache en premier lieu la nécessité de mieux gérer le budget de la région et de mettre fin à la dérive croissante des dépenses de fonctionnement, des « usines à gaz » administratives qui tournent le dos aux élus locaux et plus globalement du gaspillage qui s’est incarné par les palais régionaux construits aussi bien à Lyon qu’à Clermont Ferrand.

Ce sujet doit s’accompagner d’un travail rigoureux sur la gouvernance et sur la façon de travailler en laissant plus d’initiative à chacun des territoires de la région plutôt que de les étouffer sous la paperasse administrative.

De la même manière, l’emploi et le développement économique doivent figurer parmi les grandes priorités de notre grande région.

Enfin, ils veulent porter haut les ambitions de notre région Rhône-Alpes Auvergne qui doit être une des régions motrices de l’Europe et intensifier ses coopérations aussi bien avec l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne qu’avec la Suisse.

Une première étape est franchie. C’est un processus de discussion que les deux équipes ont souhaité ouvrir et qui va s’intensifier dans les jours à venir pour aboutir et pouvoir, d’ici la fin juillet, jeter les bases d’une liste commune.

Patrick MIGNOLA et élus

Patrick MIGNOLA et élus

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

You may also like...